Vous êtes ici

Rencontre avec SAS le Prince Albert II

Le saviez-vous ? Les princes de Monaco sont comtes de Ferrette et de Thann, barons d'Altkirch et seigneurs d'Issenheim !

Nous sommes allés à la rencontre de SAS le Prince Albert II. Découvrez sa vision de l’Alsace.

Rencontre avec SAS le Prince Albert II

 Eric Mathon/Palais PrincierQuel est Votre meilleur souvenir en Alsace ?

"Beaucoup de souvenirs, des souvenirs de sport et d’amitié avant tout. J’ai des beaux moments de visite à Landersheim, chez Adidas. J’ai eu la joie de connaitre la famille Dassler. De belles journées de chasse aussi, l’admission de Monaco au Conseil de l’Europe."

Quel est Votre endroit préféré en Alsace ?

"L’endroit que je n’ai pas encore visité !..."

Quel est Votre spécialité culinaire alsacienne préférée ?

"La choucroute et en saison les asperges bien sûr !"

Quel est pour Vous un lieu incontournable pour les personnes souhaitant découvrir l’Alsace ?

"La flèche de la Cathédrale de Strasbourg est légendaire. Prodige du gigantesque et du délicat, comme disait Victor Hugo, tour à tour française et allemande, catholique et protestante, elle résume bien toute la richesse et la diversité de la culture alsacienne. Et elle permet de voir de loin, d’avoir un regard surplombant."

Quel serait pour Vous l’argument principal pour inviter les Monégasques à venir visiter l’Alsace ?

"Le hasard de l’histoire, qui a placé les fiefs alsaciens offerts par Louis XIV à son ministre Mazarin parmi les possessions des princes de Monaco à la fin du XVIIIe siècle, grâce à un mariage, est une bonne raison, à la fois du cœur et de l’esprit !"

Quelles sont à Votre avis les valeurs propres à l’Alsace et aux alsaciens ?

"La fidélité, la foi sans l’espérance, pour résister aux chahuts répétés de l’histoire. La géographie a gâté l’Alsace par les bienfaits du terroir mais l’a aussi beaucoup exposée aux épreuves du temps."

Si l’Alsace était un moment ?

"Le moment de Noël, avec ses marchés."

Si l’Alsace était une Histoire ?

"La Libération, en 1944-45 : mon père, le prince Rainier III, avait 21 ans lorsqu'il s'est engagé dans l'armée française. Il a participé à la Libération de l’Alsace, dernière région française libérée du joug nazi."

Si l’Alsace était un Cadeau ?

"Un kouglof, que l'on offre à sa famille comme une invitation au voyage en Alsace. Celui que j'ai goûté à Colmar était excellent."

Si l’Alsace était un Sens ?

"Le goût, pour apprécier toutes les subtilités des vins d’Alsace."

Si l’Alsace était une Personne ?

"Le capitaine Dreyfus : mon trisaïeul Albert Ier en a été un fervent défenseur. Il reste un symbole fort d'humanité et de justice."

Pour conclure, votre message aux Alsaciens ?

"Soyez fier de votre histoire, heureux dans votre présent, confiant pour votre avenir."

Une Histoire étroitement liée entre Monaco et l’Alsace

Officiellement, Monaco se "lie" historiquement avec une partie de l’Alsace suite au mariage que contracta le futur prince Honoré IV, 17 mai 1758 – 16 février 1819, (fils aîné du prince Honoré III de Monaco (1720-1795) et de Marie-Catherine de Brignole-Sale (1739-1813), avec Louise-Félicité-Victoire d'Aumont, duchesse de Mazarin, le 15 juillet 1777, à Paris.

De fait, l’épousée elle-même était la propriétaire de terres alsaciennes par héritage. En effet, Louis XIV avait fait don au cardinal Mazarin (1602-1661) de plusieurs seigneuries, et en plusieurs fois (comté de Belfort, seigneurie de Delle, terres et seigneuries de Thann et d'Altkirch, comté de Ferrette et seigneurie d'Issenheim) en 1658-1660.

Ainsi, les princes de Monaco sont encore actuellement comtes de Ferrette, de Belfort et de Thann, barons d'Altkirch, seigneurs de Delle et d'Issenheim.

Les archives du palais gardent trace de cette union car elles conservent un fonds d’archives très riche et important.

Enfin, il ne faut pas oublier un lien plus récent entre Monaco et l’Alsace : le 18 octobre 1944, le prince Rainier est assigné à l'Etat-Major du 2e Corps d'Armée de la 1ère Armée française. Il prit alors part aux opérations de la Campagne d'Alsace et est cité à l'ordre de la brigade, le 12 février 1945, par le Général de Goislard de Monsabert.

Crédits photos :
Eric Mathon / Palais Princier
Thann par ©Didierjean / VinsAlsace.com

Partager