Vous êtes ici

Fabien Fuhrmann

Rencontre avec Fabien Fuhrmann, un Ambassadeur à la fois Acteur, Animateur, Auteur et Scénariste !

Vous êtes membre du Club des Ambassadeurs d'Alsace. Pouvez-vous nous expliquer les raisons de votre engagement ?

« Lorsque j'étais animateur de Club de Vacances dans le sud de la France, je passais mon temps à présenter notre région comme un trésor. Chaque été, au bord de la piscine, je faisais la promotion des marchés de Noël ! Je pense qu'il y a eu un bond dans la fréquentation touristique de notre territoire à partir de ce moment-là. Plus sérieusement, c'est en m'écoutant décrire notre région que je me rends compte que j'en suis simplement fou amoureux. Il était donc pour moi évident de rejoindre les Ambassadeurs. »

Pouvez-vous nous décrire votre activité ?

« Je suis acteur et auteur, je travaille essentiellement devant les caméras et l'on peut me retrouver dans différentes séries tv, publicités et vidéos qu'on retrouve sur les réseaux sociaux, etc. Aussi, je passe une bonne partie de mon temps dans le TGV entre Paris et Strasbourg.

J'ai également ma compagnie professionnelle de théâtre d'Improvisation qui s'appelle IMPRO ALSACE. Nous proposons nos spectacles d'improvisation et faisons la promotion de notre passion. Nous sommes basés à Strasbourg, mais justement l'idée est pour nous d'aller s'aérer en rencontrant différents publics. On adore les road trips et faire des tournées dans la région. »

Quel a été votre parcours ?

« Ça c'est un secret. »

Comment s'exprime votre engagement en faveur de l'Alsace ?

« D'abord, je ne mange jamais… Mais alors jamais de tartes flambés hors des frontières de l’Alsace. Aussi, le territoire alsacien est un véritable studio de cinéma à ciel ouvert, un terrain de jeu dans lequel j'adore me retrouver avec une équipe de tournage. J'aime avoir comme partenaire notre région et lui donner la réplique à travers mes différents projets vidéos.

J'ai commencé par écrire et présenter une série qui s'appelait '' les Mystères de l'Est '' (série diffusée sur Alsace20 et produite par Red Revolver). Nous revisitions dans ces vidéos très décalées l'Histoire et le patrimoine alsacien (et du Grand Est). On s'est amusé à révéler les codes secrets qu'Auguste Bartholdi aurait dissimulé dans sa statue de la liberté, nous avions exposé notre vérité sur la Bêtes des Vosges ou encore poussé les portes verrouillées des Hospices de Strasbourg.

Ce projet étant malheureusement terminé, je prépare aujourd'hui (et ceci est totalement confidentiel) un nouveau grand projet mêlant encore et toujours ''l'Histoire et le Territoire Alsacien '… »

Êtes-vous alsacien d'origine ou de cœur ?

« Je suis né dans la cathédrale de Strasbourg. »

Qu'est-ce qui vous plaît le plus en Alsace ?

« Une des choses qui me fascine le plus dans notre région et son Histoire. Nous sommes littéralement entourés d’anecdotes passionnantes et de chose à découvrir. Châteaux, ruines, casemates, maisons anciennes... Vestiges du néolithique par ici... Restes de l'ère Romaine par là... Anecdote rapide : saviez-vous qu'Attila, le roi des Huns est venu à Strasbourg en 451 ? La seule chose qu’on n’a pas encore trouvé, c'est un fossile de dinosaure. »

S'il n'était possible d'utiliser qu'un seul argument, lequel choisiriez-vous pour inciter un de vos contacts à venir en Alsace ?

« Tu as projet de film ou série ? Viens découvrir les talents alsaciens – technicien(ne)s, comédien(ne)s ! On a des décors magnifiques et variés. Il y a de nombreuses sociétés de production et des professionnels de l'image ici, viens ! Il y a un même un bureau d’accueil des tournages qui te soumettra mon cv. »

Si l'Alsace était...

  • Un moment ? « Les Brocantes et vides greniers alsaciens, l'odeur de frite en cuissons dès 9h12, la buvette tenue par l'association du village, les gens qui se retrouvent. J'adore écouter en passant leurs conversations, leurs accents. Et si je tombe sur des cartes postales anciennes de Strasbourg, alors je suis au paradis. »
  • Une histoire ? « Une seule histoire ???... Allez, le ''8 mars 1262''. »
  • Un cadeau ? « Une nuit à Kaysersberg. »
  • Un sens ? « La vue. Et je pense de suite au Hohneck – une vraie gifle visuelle. Le soir je ferme les yeux, je m'imagine y être et je compte les chamois pour m'endormir. »
  • Une personne ? « Le couple Alex Lutz – Antonia de Rendinger. »

Un mot pour la fin ?

« Si on se croise, invite-moi à boire un verre. »

Pour en savoir plus :

www.agencesartistiques.com

www.improalsace.com

Crédit photo : Bartosch Salmanski

Partager