Vous êtes ici

Portrait d'Ambassadeur - Simon Rigaudeau

Rencontre avec Simon Rigaudeau, Chef d'orchestre et Ambassadeur d'Alsace !

Vous êtes membre du Club des Ambassadeurs d'Alsace. Pouvez-vous nous expliquer les raisons de votre engagement ?

"Je vis en Alsace depuis 2006. Cette région est très dynamique culturellement et je veux participer à ce dynamisme, la valoriser, contribuer à son rayonnement avec de lui rendre un peu de ce qu’elle m’a offert en plus de 10 ans."

Pouvez-vous nous décrire votre activité ?

"Je suis chef d’orchestre au Conservatoire à Rayonnement Départemental de Colmar et porteur du projet Labopéra d’Alsace qui produit, les 7-8-14-15 avril prochains (2018), à Colmar et Sausheim, son premier opéra coopératif La Traviata de Verdi en impliquant 400 jeunes de 7 lycées techniques et professionnels (et l’IUT de Colmar) dans la conception et la réalisation des décors, coiffures, maquillages, costumes, communication, accueil, etc."

Quel a été votre parcours ?

"Je suis né à Nantes et j’ai commencé la musique à 6 ans. Depuis, cette passion ne m’a pas quitté. J’ai terminé le conservatoire de ma ville natale et après y avoir fondé un orchestre professionnel en 2002 (Nouvel Ensemble Orchestral Nantais) pour emménager à Strasbourg, achever mes études de direction d’orchestre au conservatoire et, parallèlement, conduire l’Orchestre Universitaire de Strasbourg entre 2006 et 2010.

Après avoir dirigé divers orchestres professionnels (Orchestre Philharmonique de Strasbourg, Orchestre Régional de Cannes-PACA, etc.), j’ai été nommé au Conservatoire à Rayonnement Départemental de Colmar en 2014. J’y remplis ma mission de diversification du répertoire, des esthétiques musicales mais également, d’élargissement et renouvellement du public. J’y conduis des projets d’envergures (Carmen de Bizet au Théâtre Municipal de Colmar, Ciné-concerts Chaplin à la Salle Europe de Colmar, par exemple)."

Comment s'exprime votre engagement en faveur de l'Alsace ?

"Je veux travailler avec les alsaciens, avec mes voisins. Par le biais de l’incroyable aventure Labopéra d’Alsace, l’Alsace et les alsaciens sont au cœur de l’action : 400 lycéens de tout le territoire, 15 bénévoles passionnés, 80 choristes amateurs, 50 musiciens, 9 solistes professionnels (dont 5 résident en Alsace), 18 techniciens professionnels locaux, une immense metteuse en scène alsacienne, Mireille Delunsch, 400 collégiens sensibilisés à l’opéra sur le département, 1 000 écoliers conviés aux répétitions générales et plus de 3 500 spectateurs attendus.

Mon engagement pour l’Alsace, c’est construire pour les alsaciens, avec les alsaciens !"

Êtes-vous  Alsacien(ne) d'origine ou de cœur ?

"Je suis breton d’origine et alsacien de cœur."

Qu'est-ce qui vous plaît le plus en Alsace ?

"Le dynamisme culturel et le vin !"

S'il n'était possible d'utiliser qu'un seul argument, lequel choisiriez-vous pour inciter un de vos contacts à venir en Alsace (pour visiter, étudier, travailler ou vivre) ?

"L’Alsace est diverse. Impossible de s’y ennuyer !"

Quels sont vos « outils » pour vendre l'Alsace ?

"Les projets montés parlent d’eux-mêmes. Les réseaux sociaux et sites internet permettent de les diffuser."

Si l'Alsace était...

  • Un moment ? "Mon arrivée en 2006."
  • Une histoire ? "D'amour !"
  • Un cadeau ? "Mon premier sachet de bredele."
  • Un sens ? "Le goût pour le vin."
  • Une personne ? "Mon alsacienne !"

Un mot pour la fin ?

"Merci à cette belle Alsace qui a fait évoluer ma vie en m’accueillant il y a 12 ans."

Partager