Vous êtes ici

Portrait d'Ambassadeur - Maxime REINAGEL

Maxime REINAGEL, le nouvel animateur du réseau des Ambassadeurs d'Alsace nous dévoile son parcours et ses ambitions. 

1) Vous êtes membre du Club des Ambassadeurs d'Alsace. Vous en êtes également le nouvel animateur. Pouvez-vous nous expliquer les raisons de votre engagement ?

J’aime l’Alsace, ses valeurs, son histoire, ses habitants. C’est donc un grand honneur pour moi de devenir le nouvel animateur du Club des Ambassadeurs et des Jeunes Ambassadeurs d’Alsace.

Mon souhait est avant tout de partager ma passion pour ce territoire et de mobiliser tous ceux qui ont à cœur de le faire rayonner.

2) Quelle ambition avez-vous pour le Club des Ambassadeurs d'Alsace ?

Le Club des Ambassadeurs d'Alsace a été créé en 2008 et j’en assumerai l'animation ainsi que l'organisation d'événements tels que les Afterwork et les Food Dating.

Je me suis fixé plusieurs objectifs de :

  • développer la communauté des Ambassadeurs à l'international,
  • donner aux Ambassadeurs des opportunités concrètes de mettre en avant l'Alsace.

3) Quel a été votre parcours ?

Après l’obtention de mon BTS Animation et Gestion Touristique Locale (que j’ai passé au Lycée Alexandre Dumas), j’ai poursuivi mon cursus par un Bachelor (Licence professionnelle) de chef de projet touristique à l'IUT de Colmar. 

En juillet 2008, j'ai intégré le Service Presse du Comité Régional du Tourisme d'Alsace en tant que chargé de Relations Presse pour les marchés germanophones, anglophones et asiatiques.

Avec la création de l’Agence d’Attractivité de l’Alsace, le spectre de mes compétences s’est élargi. L'économie fait désormais partie intégrante de mon métier. J'ai ainsi travaillé sur des projets en rapport avec l'industrie 4.0 ou les biotechnologies.

Et à partir de début juillet 2016, je serai le nouvel Animateur du réseau des Ambassadeurs d'Alsace.

4) Comment s'exprime votre engagement en faveur de l'Alsace ?

Mes engagements en faveur de l’Alsace sont nombreux. Je fais partie de l'association des Amis du Château d'Andlau, qui œuvre à l’entretien et à la restauration du château. Pour moi la conservation de notre héritage est un enjeu essentiel. 

Par ailleurs j'ai été longtemps engagé en tant que bénévole pour le festival Summerlied à Ohlungen dans le Nord de l'Alsace. C’est un festival unique en son genre, consacré aux musiques traditionnelles d’Alsace et du monde. Ce festival représente pour moi la capacité inouïe des Alsaciens à se mobiliser et à entreprendre ! Né dans un village de 1200 habitants, Summerlied est aujourd’hui un rendez-vous festif incontournable.

J’ai également fait partie de l'orchestre universitaire de Strasbourg de 2006 à 2013 et je suis aussi vice-président d'un club de football. L’engagement associatif est pour moi primordial.

Dans chacun de mes rôles, je m’attache à véhiculer des messages positifs à propos de l'Alsace, pour que son rayonnement soit renforcé.

5) A quel point avez-vous l’Alsace à cœur ?

Je suis un alsacien d'origine et de cœur. Et c’est une chance de pouvoir mettre en œuvre chaque jour cet attachement pour l’Alsace dans ma vie professionnelle.

6) Qu'est-ce qui vous plaît le plus en Alsace ?

L'art de vivre et la dimension internationale de ce territoire au cœur de l’Europe.

L’Alsace est résolument ouverte sur le monde. Et ce qui m'étonne toujours, c'est la capacité d'innovation des Alsaciens. Nous avons des idées et nous savons tout mettre en œuvre pour les concrétiser.

7) S'il n'était possible d'utiliser qu'un seul argument, lequel choisiriez-vous pour inciter un de vos contacts à venir en Alsace (pour visiter, étudier, travailler ou vivre) ?

L’Alsace est un territoire à taille humaine où l’on peut associer succès professionnel et qualité de vie.

8) Quels sont vos « outils » pour donner envie d’Alsace ?

Sa situation géographique au cœur de l'Europe,

Le dynamisme de l’Alsace et la densité de son tissu économique,

L'art de vivre alsacien : c'est notre meilleur atout pour valoriser notre territoire. La gastronomie alsacienne est célèbre dans le monde entier,

Notre patrimoine d’une richesse exceptionnelle,

Strasbourg l’Européenne, Colmar l’Epicurienne et Mulhouse la Créative : des villes dynamiques qui s’illustrent chacune par leurs spécificités.

9) Si l'Alsace était...

  • Un moment ? Un moment convivial avec mes amis autour d’un verre.
  • Une histoire ? Un blockbuster américain truffé de rebondissements (j’aime l’action !).
  • Un cadeau ? Une bouteille de Gewurz vendange tardive Weinbach (rien de tel pour l’apéritif).
  • Un sens ? L'ouïe, car il y a en Alsace une musicalité que l’on ne trouve nulle part ailleurs. Je pense à l’accent alsacien, ou à des expressions que l'on ne retrouve qu'ici.
  • Une personne ? Hansi pour son côté frondeur et ses dessins intemporels.

10) Un mot pour la fin ?

Un grand merci à Emanouela qui a géré le Club d'une main de maître. Je me réjouis de rencontrer très prochainement tous les Ambassadeurs d’Alsace et de leur proposer un programme d’événements détonants.

A très bientôt !

Partager